NOUVELLES




Pontage de toiture : définition et importance




Le pontage d’une toiture, c’est cette couche solide qui se trouve sous le revêtement du toit. Pour ainsi dire, un toit solide passe par un pontage solide. Vous souhaitez que votre propriété vous protège efficacement contre les intempéries et les températures extrêmes ? Il sera alors important de réaliser un pontage de toiture dans les règles de l’art.

Qu’il s’agisse de construire un nouveau toit ou de réparer votre toit actuel, voici ce qu’il faut savoir sur le pontage avant de se lancer.

Définition du pontage

Le pontage, c’est l’ensemble des feuilles de contreplaqué que l’on place sur les chevrons, qui forment la structure du toit. Le pontage est donc la partie du toit qui ferme la structure tout en assurant sa solidité. Il se situe exactement entre la structure et la membrane qui recouvrira la toiture.

Avant d’être constitué de feuilles de contreplaqué, le pontage des maisons était plus souvent composé de planches de bois : s’il a été construit avant les années 60, il y a fort à parier que votre pontage soit en bois.

À quoi sert le pontage de toiture

Si on le nomme également « support de couverture », c’est parce qu’il s’agit d’un de ses principaux rôles. En effet, c’est sur le pontage de votre toiture que viendra se fixer le revêtement. Il est donc essentiel au maintien de ce dernier et se doit d’être adéquat en répondant aux normes du Code national du bâtiment (CNB). L’épaisseur, entre autres, doit généralement être de ½ pouce pour éviter que les feuilles ne s’affaissent.

Le pontage sert également à renforcer la structure et contribue à l’isolation du bâtiment.

Isolation, ventilation et pontage de bois

La ventilation est une fonction essentiellement assurée par l’entretoit ; si elle est inadéquate, cependant, elle peut nuire à votre pontage. De la moisissure, des champignons et contaminations de toutes sortes pourraient alors l’affecter, et votre pontage aura une durée de vie bien moindre.

Une mauvaise ventilation se manifeste le plus souvent par la chute de gouttelettes du plafond ou la présence de condensation. Si votre toit est mou, votre pontage est endommagé et doit être remplacé. Retenez aussi que la ventilation pourrait être en cause. Une bonne ventilation dans l’entretoit permet donc de préserver votre support de couverture pour de nombreuses années.

Un toit bien isolé permettra non seulement de garder votre propriété à une température confortable, mais aussi de protéger les matériaux de la toiture.

Comment poser un pontage de toiture ?

Lors de la réfection d’un pontage, deux options s’offrent selon l’état du support actuel : le doubler ou le remplacer. La première option consistera à superposer une couche supplémentaire de contreplaqué pour le solidifier ou pour le niveler s’il présente des irrégularités.

Si vous avez un support en bois, y ajouter du contreplaqué sera une façon efficace de le rendre plus solide sans toutefois devoir le remplacer. Dans tous les cas, il faudra cependant que la première couche soit saine, donc qu’il n’y ait aucune moisissure, aucune pourriture, aucun gonflement, etc.

Si le pontage d’une toiture est en mauvais état, on peut le remplacer en partie ou en entier ; la seconde occurrence est toutefois plus rare. Il s’agit alors de retirer les feuilles ou les planches, puis de clouer le contreplaqué (au moins ½ pouce) aux chevrons. Vous procéderez aussi de cette façon lors de l’installation d’un nouveau pontage.

Le pontage d’un toit plat

On entend par un « toit plat » tout toit dont la pente est inférieure à 2/12 ; ces toits répondent à des exigences précises. Ils doivent notamment comporter des ouvertures sur une surface minimale de 1/150. À titre de comparaison, un toit régulier ne requiert qu’une surface de 1/300 dégagée par les orifices.

Du point de vue du pontage de toit plat, celui-ci doit être conçu de sorte que l’eau ne s’y accumule pas. Il devra donc offrir une légère dénivellation menant vers le drain du toit. S’il y a des flaques d’eau qui se forment, le pontage est probablement inadéquat.

Différence entre le pontage et la structure du toit

Lorsqu’on fait référence à la structure d’un toit, on parle de sa charpente. Celle-ci est le plus souvent en bois. Les chevrons, auxquels se cloue le pontage, en font partie, de même que plusieurs autres composantes comme les joints, les connecteurs, etc. Tandis que le couvreur se charge du pontage ainsi que de l’ensemble du revêtement du toit, la structure est plutôt l’apanage du charpentier-menuisier.

En somme, avant de se lancer dans la construction ou la réparation de votre pontage, il est important avant tout de connaître votre type de toit, notamment sa pente (pontage de toit plat, par exemple), afin de répondre à ses exigences spécifiques. Prendre connaissance des normes du Code national du bâtiment (CNB) sera essentiel en ce sens.

Si vous avez besoin d’un coup de pouce ou de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter l’équipe de la Clinique de la toiture FCA : nous nous ferons un plaisir de vous aider !



SOUMISSION RAPIDE




Pour un rendez-vous, appelez-nous au Logo (514) 722-7348