NOUVELLES




Les différents types de toits plats : quelle membrane choisir ?




LES DIFFÉRENTS TYPES DE TOITS PLATS

Votre toiture est due pour des rénovations, mais vous ne savez pas quel type de toit plat choisir ? Il existe en effet plusieurs options, dont plusieurs membranes aux propriétés bien distinctes.

La Clinique de la toiture FCA vous aide à vous y retrouver et vous explique comment se caractérisent les différents types de membranes que l’on retrouve au Québec.

Faire le bon choix de membrane de toit plat

Plusieurs critères vous permettent de déterminer quel serait le bon type de toit plat pour vous : il vous faudra donc analyser l’ensemble de vos besoins.

Le budget est certes une considération qu’il n’est pas possible de négliger : tous les types de membranes pour toit plat n’ont pas le même coût. Cependant, leur durée de vie varie également, de même que la nécessité de les entretenir; ce sont donc des éléments à ne pas perdre de vue lors du calcul de votre budget à court ou à plus long terme.

De même, il faut tenir compte de caractéristiques telles que le type de bâtiment et sa structure, par exemple. Parfois, un indice de réflectance solaire est exigé, vous orientant plutôt vers un type de toiture plate que vers un autre.

Pour en savoir plus et pour être sûr de faire le bon choix, il convient d’en discuter avec un couvreur qui saura vous prodiguer des conseils judicieux pour répondre à vos besoins.

Trois rouleaux de membranes TPO pour toit plat

Le TPO

Le TPO est une membrane pour toit plat qui connaît une grande popularité sur le marché actuel, et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, il s’agit d’une membrane composée de caoutchouc polypropylène et d’éthylènepropylène d’une épaisseur d’environ 1,5 mm.

La membrane s’installe en une seule couche : les sections de toile sont fusionnées sur place pour former un tout étanche. Le fusionnement des lignes du toit se fait à la chaleur, avec robot à air chaud destiné à cette fin. Un outil manuel sera utilisé pour les sections plus irrégulières de la toiture.

Parmi ses avantages, on compte le fait qu’elle est la plus abordable sur le marché, avec un prix qui tourne autour de 7-8 $ par pied carré. Ce tarif peut monter jusqu’à 12 $ le pied carré pour les projets de plus grande envergure, étant donné la plus grande quantité de découpage et de travail engendrée.

En plus de son aspect abordable, sa durabilité est l’un des aspects appréciés des consommateurs. De façon générale, ce revêtement de toit plat dure au moins une vingtaine d’années.

Autre avantage notable, il s’agit de la seule membrane 100 % recyclable. Les ingrédients qui la composent ne sont pas toxiques pour l’environnement, et puisque les sections se fusionnent par air chaud, elle ne nécessite aucune colle.

Quant à sa résistance, elle est optimale, qu’il s’agisse de la résistance :

  • Aux rayons UV
  • Aux polluants atmosphériques
  • Au bris d’impact
  • À l’humidité
  • Aux bactéries

L’utilisation d’air chaud est encore une fois un avantage qui optimise sa résistance puisque le lien est homogène. Cette membrane de toiture ne nécessite donc aucun entretien, ce qui vous sauve à la fois temps et argent.

Il n’y a qu’un inconvénient susceptible de survenir avec la membrane TPO. Le fait qu’elle se compose d’une seule couche signifie qu’une erreur d’installation ou une perforation peuvent permettre à l’eau de s’infiltrer.

Cependant, en s’assurant de faire affaire avec des couvreurs qualifiés, les risques sont d’autant plus minimisés ! La Clinique de la toiture FCA a fait de la membrane TPO sa spécialité : vous n’avez donc rien à craindre.

Installation de la membrane TPO sur un toit plat
membrane EPDM installée sur un toit plat

La membrane EPDM pour toit plat

Tout comme le TPO, la membrane EPDM est un système monocouche, dont le mode d’installation est comparable. Cependant, avec l’EPDM, les joints sont scellés au moyen de colle ou de ruban adhésif, donc sans chaleur.

Cette couverture de toit plat se compose d’un caoutchouc fait de propylène, d’éthylène, de diène et de monomère. L’un de ses principaux avantages est sa durabilité : en règle générale, elle dure une vingtaine d’années, mais elle peut durer encore plus. Dans certains cas, on peut parler d’une cinquantaine d’années !

Il s’agit également d’une membrane de toit plat qui résiste à la pourriture. Si vous prévoyez vous doter d’une toiture végétale, il peut donc s’agir d’un bon choix. Étant donné son élasticité, elle risque peu de se fendre.

Elle présente une bonne résistance aux rayons UV ainsi qu’aux variations de température. En revanche, le ruban adhésif ou la colle ne sont pas toujours aussi résistants au froid. Pour cette raison, il se peut que vous deviez engager des opérations d’entretien ou des réparations plus régulièrement pour préserver votre toiture.

Il est par ailleurs recommandé de l’inspecter deux fois par année. Ce type de toiture dure certes particulièrement longtemps, mais elle peut demander un peu plus d’attention.

En outre, malgré que sa matière soit recyclable, il faut bien noter que l’utilisation de colle ou de ruban rend son recyclage impossible.

Quant au coût, il s’agit d’une option relativement abordable avec un tarif d’environ 9 à 12 $ par pied carré.

L’élastomère

La membrane pour toit plat que l’on nomme élastomère consiste en un revêtement de bitume recouvert de granulat. Il s’agit donc d’un assemblage à deux couches : on compte une membrane de sous-couche et une membrane recouverte de gravier. La membrane est constituée de caoutchouc naturel et synthétique.

Cette membrane se pose cependant à l’aide d’un chalumeau, ce qui signifie qu’elle n’est pas sans risque de provoquer des incendies. Bien entendu, faire affaire avec des couvreurs expérimentés réduit considérablement ce risque.

Très durable, cette membrane dure de 25 à 30, voire jusqu’à une quarantaine d’années. L’entretien consiste essentiellement à enlever les débris comme les feuilles et branches qui s’y posent. Elle est donc très simple à préserver en général.

En revanche, elle est très sensible à l’eau stagnante. Si elle présente une excellente durabilité lorsqu’elle est bien entretenue, ne pas porter attention à un problème d’accumulation d’eau peut réduire sa durée de vie d’environ 10 ans. La formation d’algues et la glace peuvent d’ailleurs user le granulat prématurément.

réalisation commercial de la membrane pour toit que l’on nomme élastomère

Par ailleurs, son coût est supérieur à plusieurs autres options : on compte généralement un tarif de 9,50 à 15 $ par pied carré. Ce type de membrane est de plus en plus délaissé au Québec, entre autres pour ces raisons.

Répartition d'Asphalte et gravier sur un toit plat

Asphalte et gravier

Bien que les nouveaux toits soient souvent en TPO, l’asphalte et gravier est le type de toit plat que l’on retrouve encore le plus souvent à Montréal. Les vieilles constructions, entre autres, en sont souvent dotées.

La première étape de cette membrane est la pose de 4 ou 5 couches de papier-feutre imbibé d’asphalte. C’est l’asphalte liquide entre chaque couche qui assure l’adhérence des feuilles. La seconde étape est l’ajout d’une couche de gravier. Celui-ci vient couvrir l’asphalte, la protégeant des dommages causés par les rayons du soleil.

Par contre, il faut régulièrement s’assurer que la membrane soit bien protégée. Le vent et les intempéries peuvent déplacer le gravier et exposer les couches inférieures, ce qui pourrait les endommager.

Au moins une fois par année, il vous faudra donc aller sur le toit pour répartir le gravier; parfois, il sera nécessaire d’en ajouter. Si vous prenez soin de cette membrane de toit plat, elle pourra vous durer de 25 à 30 ans. Consultez nos autres blogues pour en savoir plus sur la durée de vie des toits plats.

Le fait qu’il y ait plusieurs couches comporte un avantage de taille : le risque que l’eau atteigne la membrane est considérablement réduit. C’est entre autres ce qui lui assure une aussi bonne durabilité.

Si vous souhaitez utiliser ce type de toit plat, il vous en coûtera généralement entre 7 et 12 $ par pied carré.

Qu’est-ce qu’est un toit blanc dans tout ça ?

Plusieurs types de membranes peuvent servir à créer un toit blanc. Par exemple, la membrane en TPO est blanche par défaut; le gravier blanc est aussi souvent utilisé pour la création d’un toit blanc.

Pourquoi ce dernier est-il aussi populaire ? En fait, puisque le blanc réfléchit la lumière, les rayons sont moins abordés par la toiture. Cela entraîne donc une réduction des ilots de chaleur.

Concrètement, la chaleur est réduite dans les résidences et la consommation énergétique baisse substantiellement. Sans oublier, ceux qui ne détiennent pas de climatiseur profitent d’un climat bien plus confortable en été.

Par ailleurs, puisqu’elles n’attirent pas la chaleur, les toitures blanches se dégradent aussi moins vite que les toits noirs, ceux-ci ayant tendance à surchauffer. Entre votre confort à domicile, l’efficacité énergétique et la préservation optimale du toit, il n’est pas surprenant que le toit blanc gagne autant en popularité.

Toit blanc composé par un tel type de membrane

Vous voulez en savoir plus sur les membranes ou comparer les différentes membranes ? N’hésitez pas à poser vos questions à l’équipe de la Clinique de la toiture FCA. Pour refaire ou entretenir votre toiture, nos professionnels sont là pour vous !

SOUMISSION RAPIDE




Pour un rendez-vous, appelez-nous au Logo (514) 722-7348